Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 16:12

De Zazie, souvenir d'un concert à l'Olympia, et d'une gamine qui s'appelait Marine et qui l'aimait tant cette Zazie.....

 

Un canard dans le café.
J'ai du mal à digérer, parfois,
Tous les papiers mâchés
Qui se prennent à mon filet
De voix. Pauvre pêcheur,
Oh,fallait lire entre mes lignes,
Ne pas mordre à mes sourdes douleurs
Même si je n'en suis pas digne.

Fallait rester Zen. Soyons Zen,
Du sang froid dans les veines, soyons Zen
Plus de choc à la chaîne.
Zen, restons Zen,
Du calme à la vie comme à la scène,
Sans amour et sans haine.

J'suis pas dans l'vent des guignols,
De ces joueurs en fond de court,
De ceux qui, pour un p'tit bout d'atoll,
Sont prêts à larguer les amours,
Tous ces maîtres-chanteurs
Ah,qui manquent de coffre et de hauteur.
C'est facile de compter les erreurs
Quand on ne joue pas la scène.

L'erreur est humaine. Soyons Zen.
Du sang froid dans les veines. Soyons Zen
Plus de choc à la chaîne.
Zen, restons Zen.
Du calme à la vie comme à la scène,
Sans amour et sans haine.
Zen, Zen,
Zen, Zen.

Ah,Zen, restons Zen.
Du sang froid dans les veines, Zen
Plus de scoop à la chaîne,Zen
Idem à la vie comme à la scène,
Sans amour et sans haine,
Zen,
Oh,sans amour et sans haine,
Zen,
Oh,sans amour et sans haine,(soyons zen)
Zen.

La crêperie Zen de Frank Perriot

La crêperie Zen de Frank Perriot

Partager cet article
Repost0

commentaires