Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 septembre 2017 4 14 /09 /septembre /2017 15:19

Située au pied des Montagnes Noires, la commune de Scaër s'étend sur 11758 hectares. C'est la plus grande commune du département. Labellisée "Station verte" depuis 1973, au coeur de la campagne bretonne entre Armor et Argoat, Scaër fut jadis conté par le poète Auguste Brizeux. Scaër, le pays aux cent chemins, 600 hectares de forêts, dont 350 hectares de forêt domaniale aménagée et protégée. Trois rivières serpentent dans les terres scaëroises : le Ster-Goz, l'Aven et l'Isole.

Quand on parle de la commune de Scaër qui avec ses 11800 hectares est l’une des plus grande de France, on pense à « Scaër la joyeuse » qui doit notamment sa célébrité à la magnifique cavalcade maintenant bi-annuelle et qui rassemble des dizaines de milliers de spectateurs venus souvent de très loin. Pourtant la joie n’a pas toujours régné à Scaër. En effet, si l’on en croit les documents et témoignages écrit qui nous restent, lorsque François 1er épousa Claude, fille de la duchesse Anne, il obtint des États de Bretagne en 1532 un acte d’union suivi d’un Édit royale qui garantissait les droits et privilèges de la province.

Mais cet Édit ne fut pas respecté et le mécontentement provoqué par la levée de taxes ( papiers timbré à 1 sol la feuille 1673)-monopole du tabac à 20 sols la livre 1675 et marque de la vaisselle d’étain à 1 sol la pièce 1675 , amena des révoltes qui gagnèrent la Basse Bretagne et la région de Scaër (Révolte du papier timbré de 1675) et qui furent durement réprimées.

C’est  en 1850 que Scaër eut son école publique et son premier instituteur : Mr Le Bec, ami du poète Brizeux (1806-1853) qui sut si bien chanter notre coin de Bretagne et qui fit sien le dicton :« Mieux vaut instruire son enfant que de lui amasser du bien »

Mais les Scaërois n’ont pas pour autant perdu la joie de vivre, au contraire vous dira-t’on au pays des lutteurs.

La Cavalcade de Scaër est une fête de la commune de Scaër située dans le Finistère en Bretagne qui a lieu tous les deux ans, les années impaires, durant le week-end de pentecôte (du dimanche au lundi). La commune d'environ 5000 habitants voit sa population multipliée par 8 !Il n'y a aucun thème imposé au carnavaliers, la seule règle étant de ne pas évoquer de sujets politiques.

  • 1923 : date de la première édition de la Cavalcade, elle aura lieu d'abord tous les ans puis tous les deux ans. Elle s'est déroulée et se déroule depuis sans interruption sauf lors des années de guerre.
  • 30 000 à 45 000 : c'est le nombre de spectateurs qu'attire à chaque édition le carnaval.
  • 2000 festivaliers bénévoles participent à la fabrication des chars et au défilé.
  • 500 bénévoles aident à l'organisation de la fête.
  • une vingtaine de groupes et chars défilent à chaque session.
  • 6 fanfares et groupes musicaux défilent entre les chars.
  • de 2 à 6 mois : c’est le temps qu’il faut environ pour la construction des chars et costumes; les carnavaliers, étant bénévoles, y consacrent leurs week-ends et leurs soirées.
  • 2 tonnes de confettis sont utilisés durant le week-end.

Le menhir de St Jean
Les mégalithes et menhirs de St Jean, les tumuli et tombelles témoignent de l’occupation préhistorique de ce territoire compris entre les rivières de l’Isole et de l’Aven. Le menhir de St Jean de Scaër, du haut de ses 8,30 m, est placé au 10ème rang des menhirs de France et du monde.

Ces quatre timbres, au tarif "lettre prioritaire", sont vendus exclusivement à la Mairie, au prix de 5.50 € la planche.

Ces quatre timbres, au tarif "lettre prioritaire", sont vendus exclusivement à la Mairie, au prix de 5.50 € la planche.

Le menhir Saint Jean de Scaër

Le menhir Saint Jean de Scaër

Partager cet article
Repost0

commentaires